jeudi 12 mars 2015

Sainte Marie des Ombres, tome 1 : La brûlure de la nuit de Sophie Dabat


Depuis plus de vingt ans, les Ombres hantent le monde et dévorent tout être vivant à leur portée. Hormis une petite fille, personne n’a jamais survécu à leur poison. Mais la fillette miraculée est devenue un rat de laboratoire, avant de disparaître dans la nature. Lily Turner est désormais une femme presque comme les autres. Tatoueuse, elle partage sa vie entre son compagnon, sa meilleure amie et son chien, rescapé des Ombres comme elle. Nul ne sait qu’elle était autrefois surnommée Sainte Marie des Ombres. Mais une vague de meurtres risque fort de remettre cet équilibre en jeu, et forcer Lily à faire des choix difficiles, tant pour se protéger que pour sauver ceux qu’elle aime...


Mon avis

« Les Dévorantes. C’est comme ça que je les ai appelées. Elles ont failli nous avoir, Cullan et moi. À nous deux, le monde entier peut aller se faire foutre, on est de taille à l’affronter »

C'est Justine de Lire-une-passion qui m'avait choisi cette lecture pour notre challenge DSB du mois de novembre, et pour ne pas changer, je dois m'incliner devant elle. Oui, encore. Et pas qu'à moitié puisque ce livre a été un quasi coup de coeur. Ca fait des mois que je l'ai terminé, et pourtant, il me hante encore

Tout d'abord, j'ai été séduite par notre héroïne. Dès le départ, on se rend compte que son passé fait qu'elle a du mal à s'intégrer et à créer des liens relationnels avec les gens, voir même à s'investir complètement dans son couple. Elle cache ses failles grâce à une existence marginale. Elle ne fait rien comme tout le monde, sait se battre, dors dans une camionnette sur protégée avec son énorme chien, est tatouée, est sarcastique à souhait, bref : une héroïne au caractère bien trempé comme je les aime.

En plus de ça, oui, elle est en couple dès le départ, mais ce n'est pas pour autant qu'il y a de la romance dans cette histoire. Ici, pas de chichi, on se concentre sur l'essentiel : l'intrigue ! Et quelle intrigue...  

Lily a fuit son ancienne vie pour rejoindre l’anonymat, car elle en avait plus qu'assez  d'être "Sainte Marie des ombres" aka "celle qui avait survécu aux ombres". Elle s'est installée dans une nouvelle ville où elle a été recueillie par Anna, la propriétaire d'un salon de tatouage qui l'a engagée. Personne ne sait d'où elle vient, même pas son petit ami Thomas avec qui elle est en couple depuis deux ans (si mes souvenirs sont exactes)... Du coup, quand des meurtres sont commis dans son quartier, c'est évidemment vers elle que l'enquête se tourne... Et voilà notre Sainte Marie des Ombres lancée dans sur les traces d'un tueur qui sert ses victimes aux ombres dans des mises en scènes macabres.

Je dois vous dire également que je suis assez jalouse parce que c'est typiquement le genre de bouquin que j'aurais aimé écrire. L'ambiance générale est assez obscure, néanmoins, le caractère de Lily tranche et ajoute une touche d'humour très agréable. On se retrouve tout de même dans un futur plus ou moins proche, dans lequel l'obscurité est peuplée d'ombres qui, si elles vous croisent, n'hésiteront pas à vous manger tout cru... C'est pas très joyeux tout ça ! Et pourtant, grâce à Lily, mais aussi à l'écriture de Sophie Dabat, j'ai beaucoup ris lors de ma lecture de ce livre.

Si vous chercher un thriller fantastique bien écrit, avec une intrigue intéressante et une héroïne badass, ce livre est fait pour vous ! En plus, il se dévore. Profitez du fait qu'il ne fait pas encore assez chaud pour faire bronzette pour le lire bien au chaud à la maison le temps d'un week-end. Je mets ma main à couper que vous passerez un bon moment. Lisez le, sincèrement, ce livre n'a pas la reconnaissance qu'il mérite. 


___________________________

En bref, un bouquin qu'il faut impérativement que vous lisiez si vous aimez les thriller fantastique (ou même la bit-lit) et les héroïnes de caractère. J'ai adoré découvrir le personnage de Lily, cette jeune femme qui a tout quitté pour avoir une vie normale. Elle est devenue tatoueuse, a une relation sérieuse (mais pas trop) avec Thomas, dort dans son camion avec son grand chien la plupart du temps, ne fait confiance à personne, et à un humour sarcastique que je jalouse profondément. On la découvre alors qu'une série de meurtres ont lieu dans son quartier. Comme personne ne semble savoir d'où elle vient ni connaître son passé, elle se retrouve suspectée puisqu'elle est systématiquement à proximité des lieux du crime. Et c'est là que l'histoire commence pour elle, puisqu'elle se retrouve enquêtrice un peu malgré elle, à la recherche de celui qui sacrifie ses victimes aux ombres. L'enquête est captivante. Au fil des pages on se rapproche de plus en plus du coupable, mais on en apprend aussi beaucoup sur le passé douloureux de Lily. Je peux vous dire qu'en me replongeant dans ce livre pour vous en écrire la chronique, je n'ai qu'une envie : foncer lire la suite ! 

1 commentaire:

Tout lalecturedesév a dit…

Quand j'aurais trouvé une once d'inspiration je pondrais une chronique mais tu sais ce que je pense <3

Enregistrer un commentaire