dimanche 26 octobre 2014

Damanta, tome 1 : Les Erreurs de l'Innocence de Céline Guffroy


« On est jeune et con tant qu’on prend ses rêves pour des réalités et ses idées reçues pour des vérités. » 

Poursuivi par une terrible malédiction jetée jadis sur sa famille, Nigel O’Conor a perdu bien plus que ses parents dans l’incendie qui leur couta la vie ; il y perdit aussi son frère. Quatorze ans après le drame, le jeune homme et ses sœurs voient leur vie se compliquer avec l’arrivée d’une jeune et jolie sorcière, prête à tout pour perpétuer l’œuvre de son aïeule. Logan, le jumeau de Nigel, se retrouve, quant à lui, à devoir ruser pour rester en vie alors que toutes les personnes autour de lui meurent les unes après les autres. Jusqu’où devront-ils payer pour les erreurs de leur innocence ?




Mon avis

Il y a quelque temps, j'avais participé à un événement sur Facebook parce qu'on pouvait y remporter deux service presse. Le premier, et celui pour lequel j'avais participé à la base, était le tome 3 de Nouvelles d'un Myrien de Sandra Moyon, (dont j'avais lu et adoré les deux premiers tomes mais qui m'avait laissé sur une grande frustration tant j'avais envie de découvrir la suite) et le second était donc Damanta, écrit par Céline Guffroy, dont -je l'admets- je n'avais jamais entendu parler

Piquée par ma curiosité -et par la couverture intrigante, on ne se refait pas- j'avais été voir le résumé de l'histoire, et il m'avait convaincue... Bah ouais, moi dès qu'on me parle de sorcières, je rapplique au galop, donc forcément, c'était pas bien difficile ! Restait plus qu'à trouver l'occasion de le lire assez rapidement pour pouvoir rendre ma chronique dans les délais, puisque j'ai fait partie des heureuses élues à avoir pu remporter un exemplaire numérique (ma petite liseuse, sais-tu combien je t'aiiiiime ?)... 

Bref, tout ça pour dire qu'avec le temps pluvieux et Halloween qui approche, j'avais envie de lire un truc pas trop long (parce que bon, la sortie du tome 3 du livre perdu des sortilèges approchait et je voulais me jeter dessus dès sa sortir), sombre, et avec des sorcières. Alors, à l'arrêt de bus, j'ai décidé de lire les premières pages de Damanta, juste pour voir... Mh; et j'ai vu, puisque je l'ai lu entièrement (bon, il m'a fallut plus que mes 20 minutes de bus, tu l'auras compris hein). Et quelle agréable surprise ! 

Damanta, c'est un peu le genre de livre dans lequel tu débarques, sans vraiment comprendre ce qu'il t'arrive. Y a une flopée de personnages, et j't'avoue qu'au départ, je me suis sentie un peu perdue avec toutes ses sorcières au prénom en M. Mais j'ai rapidement compris qu'il s'agissait en quelque sorte d'un rapide rappel historique avant d'en venir vraiment aux faits, et à la génération qui sera concernée par notre histoire. Ca a été assez perturbant au départ de ne pas arriver à savoir qui étaient les personnages principaux, et puis finalement, on s'y fait, on se laisse embarquer, et les choses se mettent rapidement en place. 

A ce moment là, tu crois que t'as tout compris, que l'histoire va finir en un gentil petit triangle amoureux, entre deux cousines et un mignon petit orphelin... Et tu te dis que mince, c'était pas ce à quoi tu t'attendais, et tu vas t'ennuyer, et t'es pratiquement déçu... Ouais, sauf que c'est sans compté que Céline Guffroy n'est pas née de la dernière pluie, et qu'elle nous sort un retournement de situation que t'avais pas vu venir, tellement toi aussi, tu es un pauvre petit lecteur naïf dévoreur de livre et qui pense avoir déjà tout vu. HINHIN ! Te voilà comme moi, berné. 


Et l'histoire repart de plus belle, sur les chapeaux de roues. De nouveaux personnages débarquent, de nouvelles races, un nouveau monde, de la magie, toujours plus de magie... Des choses qu'on ne peut pas expliquer... Et puis une intrigue parallèle. Et là, tu ne sais pas ce qui se passe, mais tu ne peux plus t'arrêter de lire... 

Quand soudain arrive la fin.  

Et là, je vais m'adresser directement à l'auteur (et ouais, je suis comme ça moi, je suis parfois dingue dans ma tête tu sais). Céline, POURQUOI ? POURQUOI TU NOUS FAIS CA ? Alors d'accord, on a pas un méga cliffhanger de ouf, et ça aurait pu être pire, mais quand même, elle est où la suite du livre ? C'est ton éditeur qui t'as torturé pour que tu coupes ton bouquin en deux parties après x pages, c'est ça ? Non parce que je suis outrée moi. J'étais tellement bien dans ce petit monde moi, avec ce deuxième personnage principal que je commençais à aimer de tout mon petit coeur... 

Bref, j'attends la suite, vite, pitié... *souffre*
___________________________
Bref, vous l'aurez compris (tant que j'y suis à changer de personne toutes les deux minutes dans mon article, autant continuer, hein), j'ai vraiment beaucoup aimé cette lecture, et si j'avais pu continuer sur ma lancée, je ne me serais pas gênée. Seulement (et j'en suis convaincue), les éditions Valentina sont cruelles et ont obligé Céline à couper son roman en deux, nous laissant, nous, pauvres lecteurs, dans une détresse sans nom, obligés d'attendre en mourant d'envie de connaître la suite. En bref, si vous aimez les histoires avec les méchantes sorcières, un brin urban fantasy (en gros, y a de la magie dans un monde moderne, pas des humains qui couchent avec des vampires, ok ?), avec un univers complètement magique et une intrigue vraiment originale, je vous conseille de vous jeter sur ce bouquin. Le début peu vous paraître compliqué et vous déboussoler, mais la suite en vaut largement le coup, et je suis certaine que le tome 2 sera encore mieux ! 

1 commentaire:

Lapassion Dulivre a dit…

Woah ! Ta chronique m'a convaincue ♥
J'ai envie de le lire ce bouquin ! :D

Enregistrer un commentaire